Les plateformes de publication en autoédition : Books on Demand (BoD)

books on demand

Vous êtes auteur en autoédition ? Si vous cherchez la meilleure plateforme de publication, cet article est pour vous ! Mon but est de vous offrir toutes les informations possibles pour faire le meilleur choix possible. Aujourd’hui, je vous parle de Books on Demand (BoD) qui est une plateforme parmi les plus connues.

Sommaire

J’ai testé pour vous Books on Demand (BoD)

BoD est la première plateforme de publication que j’ai utilisée quand j’ai publié Trop Peu en 2016. Je l’ai quittée un an plus tard, avant d’y revenir cette année. Aujourd’hui, presque tous mes titres sont chez Books on Demand, uniquement pour le format broché (le numérique est sur KDP). Je vous explique pourquoi…

Comment publier sur Books on Demand ?

Tout d’abord, vous devrez choisir si vous ouvrez un compte en auteur ou en éditeur. Prenez votre temps, c’est un choix important. En effet, si vous souhaitez bénéficier des différents services proposés en supplément par BoD, ou si vous ne voulez pas vous prendre trop la tête avec les démarches administratives, optez pour un compte auteur. Vous pourrez utiliser les ISBN de BoD et c’est lui qui se chargera du dépôt légal à la BNF. En contrepartie, il sera considéré comme éditeur. En revanche, si vous voulez utiliser vos ISBN et être considéré pleinement comme éditeur, prenez un compte éditeur. Mais vous n’aurez pas accès à certaines prestations annexes, comme la présence à Livre Paris. Pour ma part, j’ai testé les deux, je peux d’autant mieux vous en parler !

Une fois votre compte créé, vous pouvez faire un projet de livre. BoD propose plusieurs formules, à vous de choisir celle qui vous convient. La plus classique coûte 19€ par livre (16€ pour un compte éditeur). Attention à ne pas valider trop vite votre projet de livre, car toute modification sera considérée comme une nouvelle édition et vous coûtera à nouveau 19€. Soyez donc sûr de vous avant de valider !

Les avantages de Books on Demand

Un investissement très raisonnable

Pour moins de 20€, votre livre est imprimé, diffusé et distribué partout en France, et même à l’international. Référencé sur Dilicom, il est présent dans les grandes librairies en ligne (Amazon, Fnac, Decitre, Chapitre, etc) et disponible à la commande chez les libraires. La distribution est assurée par la Sodis. Vous avez somme toute peu à investir, un avantage non négligeable ! De même, pour votre ebook, converti et distribué gratuitement. Quant aux marges que vous obtiendrez sur chaque vente, elles sont correctes. Pour un livre broché de 300 pages vendu 15€, vous toucherez 3,82€ TTC (et 5,73€ si la vente se fait sur la librairie BoD). Et pour un ebook à 2,99€, vous gagnerez entre 1,19€ et 2,04€ TTC.

De nombreux services proposés

D’abord, Books on Demand propose plusieurs formules : Fun (pour ceux qui veulent éditer un livre pour eux-mêmes), Ebook, Classique (papier + ebook) et Confort. Ensuite, vous pouvez opter pour de nombreux services annexes. Des services en amont de la publication (correction, couverture, illustration, mise en page) comme ceux que je vous propose moi-même ; mais aussi des prestations de communication, comme un site web, l’envoi de services presse ou encore la participation à Livre Paris. Ce dernier point, bien que payant, est particulièrement intéressant quand on sait la difficulté pour un auteur indé d’accéder à ce salon si convoité.

Une bonne qualité

Vous me trouverez peut-être intransigeante sur la qualité, mais elle a son importance. Celle de BoD est très convenable, en tout cas supérieure selon mon expérience à celle d’Amazon KDP. De plus, vous avez le choix entre plusieurs papiers et plusieurs sortes de couverture (en relief, rigide, souple). Toutefois, car nul n’est parfait, des auteurs rapportent des soucis d’impression sur certains exemplaires, notamment des variations de couleurs. Pour ma part, je n’ai encore jamais eu à déplorer de tels incidents.

Et si vous voulez d’autres avantages de BoD, je peux aussi citer un service client efficace, de bonnes relations entre les auteurs et la plateforme, la mise en place d’ateliers et de tables rondes qui permettent de renforcer la communauté BoD, la simplification des démarches administratives, l’ouverture aux maisons d’édition (en ouvrant un compte Editeur), un espace personnel simple à utiliser, etc.

Inconvénients et limites de Books on Demand

Avec tant de qualités, pourquoi ai-je quitté BoD quelques années (avant d’y revenir) ? En voici quelques raisons. Comme pour tout prestataire de l’autoédition, publier chez Books on Demand présente quelques inconvénients.

Le contrat d’exclusivité de Books on Demand

Gros point noir de Books on Demand à mes yeux, vous signez un contrat d’exclusivité sur votre titre. C’est-à-dire que, contractuellement, vous n’avez pas le droit de vendre votre livre autrement que par BoD. Même si vous en faites une autre version ! De plus, vous ne pouvez rompre le contrat sans pénalité qu’à sa date anniversaire, soit au bout d’un an minimum.

Le grand n’importe quoi de la date de parution

Quand vous préparez votre projet, vous indiquez une date de parution. Vous préparez votre communication en conséquence, annoncez à votre lectorat la date de sortie, et le jour J… Surprise ! Votre livre n’est pas présent dans les librairies en ligne. Et pour cause, la date de parution correspond en fait à la date à partir de laquelle BoD enregistre votre titre dans les différents catalogues. Le temps que ce soit fait, il faut compter quelques jours à quelques semaines. De quoi perdre des ventes et de la crédibilité !

Les tarifs élevés des exemplaires auteur

Clairement, les tarifs d’impression de Books on Demand sont élevés. Ils ne sont pas les seuls, mais pour un auteur cela peut être problématique. Surtout quand un livre fait plusieurs centaines de pages ! Les prix s’envolent d’autant plus qu’on a opté pour certaines options (livre relié, couleur, etc). Mais même pour un roman broché classique, cela monte vite. Prenez l’exemple d’un broché de 300 pages, papier 90g, couverture souple, pelliculage brillant (un classique, en somme). On arrive à 9,50€ de frais d’impression ! Certes, les prix sont progressifs selon le nombre d’exemplaires commandés, mais un auteur ne pourra pas forcément acheter en une fois plusieurs dizaines de livres, surtout s’il a plusieurs titres dans son catalogue !

A cela s’ajoutent les frais de port, qui ne sont pas groupés. Au final, commander quelques exemplaires de plusieurs titres (pour des salons par exemple) peut vous coûter plus cher que ce vous récupérerez à la vente… Alors calculez bien !

Conclusion

Malgré les inconvénients que je viens de vous énumérer, BoD est une plateforme d’autopublication à ne surtout pas négliger. De nombreux auteurs indépendants passent par elle, dont moi, et ce n’est pas pour rien. Des services nombreux, un investissement raisonnable et une large diffusion/distribution sont autant d’atouts pour ce prestataire. De plus, vous pouvez utiliser les ISBN de BoD, ce qui vous enlève quelques prises de tête administratives ! Bien sûr, la plateforme a ses limites et quelques points à améliorer, aussi c’est à vous de bien définir ce que vous attendez de l’autopublication. Collègues auteurs, racontez-moi votre propre expérience de Books on Demand en commentaire. Et pour ceux qui hésitent, n’oubliez pas que je peux vous conseiller !

1 réaction sur “ Les plateformes de publication en autoédition : Books on Demand (BoD) ”

  1. Ping Autoédition : quel statut légal pour l'auteur ? - Polymnesia correction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *